Cyberart. Du mode d'existence d'un devenir-cyborg. Inter art actuel, numéro 128. 

De récentes œuvres de bioart proposent de mettre en relation le spectateur, transformé en utilisateur, avec différents organismes biologiques en piratant leurs données biométriques au moyen d’interfaces numériques. Ces propositions esthétiques immersives s’appuient sur une conception plurielle du corps humain forgée dans le creuset de la cybernétique. Leurs nouvelles modalités de communication explorent l’alternative d’un continuum écologique où l’utilisateur entre dans un devenir-cyborg, loin des représentations classiques du couplage homme-machine. Elles incitent à reconsidérer à leur égard la notion même de « bioart », au profit de « cyberart » [...]. 

--------

Compte-rendu de l'exposition Plantas Autofotosintéticas dans le numéro 92 (Démocratie) de la revue Esse. 

Au printemps 2017, la Galerie de l’UQAM présentait Plantas autofotosintéticas, une installation sous forme d’écosystème épurant l’eau, du Mexicain Gilberto Esparza, sous le commissariat de Nuria Carton de Grammont et Véronique Leblanc. Le projet soulève le double problème des infrastructures d’écoulement des eaux usées, qui ne sont plus adaptées aux réalités actuelles et aux nouvelles normes environnementales, et du rapport de l’humanité à l’environnement, trop souvent perçu comme un réservoir de ressources illimitées. Mais il attire notre attention sur la capacité des milieux naturels de traiter les déchets organiques, car pour autant que nous ne les submergions pas d’eaux usées, les rivières peuvent se nettoyer elles-mêmes. Plantas autofotosintéticas apparait comme un prototype biotechnologique des alternatives à nos modèles d’épuration [...].  

--------

Pour une approche médiologique des oeuvres d'art, articles publiés dans Archée, décembre 2016

Les assemblages technologiques des œuvres d’art conditionnent l’expérience esthétique jusqu’à en faire l’objet. La prise de conscience de la progressive autonomisation des dispositifs créatifs numériques rend manifeste la pertinence de l’étude des médiations. En mettant à jour les relations entre milieu, message et medium, la médiologie s’interroge sur l’adoption socioculturelle des techniques de mémoire et de communication qu’offrent entre autres les nouveaux médias, et explore le fonctionnement et les enjeux des mécanismes de transmission. L’application de la médiologie en art est féconde et offre un éclairage sur les manières particulières dont les patrimoines culturels se transmettent dans le temps. Elle les révèle comme symptômes des évolutions techniques qui affectent jusqu’à l’épistémè. Alors que la première partie de cette étude présente la médiologie d’un point de vue théorique et historique, celle-ci soumet l’ébauche d’une approche médiologique de l’art qu’elle applique à l’architecture, aux arts visuels et médiatiques, à la musique, au cinéma et aux nouveaux media. Le choix de ce corpus couvrant plusieurs époques tend à valider l’hypothèse qu’elle peut s’appliquer autant aux arts du passé qu’aux pratiques artistiques les plus récentes et cela à travers des media différents.

Partie 1

Partie 2

--------

Thèse de doctorat: L'oeuvre d'art à l'époque des biotechnologies: enjeux esthétiques (juillet 2015)

Université Bordeaux Montaigne/Université du Québec À Montréal

Sous la codirection de Louise Poissant et Bernard Lafargue. 

Mention Très honorable avec félicitations du jury à l'unanimité à bulletin secret. 

Téléchargement ici

--------

Lumières de la ville, publié dans Archée, octobre 2013. 

En donnant la parole à des théoriciens, artistes et maîtres d'oeuvre, cet article propose de revoir les caractéristiques fondamentales de la lumière au prisme des pratiques actuelles d'illuminations urbaines. On s'intéressera à la plasticité de la lumière, abordée comme un matériau, ainsi qu'aux nouveaux rapports qu'elle organise avec l'espace de la ville. On verra que, malgré l'inénarrable histoire de ce medium, il forme, avec les plus récentes technologies, un couple créatif qui nous est typiquement contemporain. On verra aussi de quel choix esthétique et critique peut procéder l'utilisation de ces projections en art. 

Article ici

 

--------

 

La Lettre, la réhabilitation de l'aura, publié dans Archée, juillet 2013.

Une oeuvre cinématographique peut-elle avoir une "aura"? Cet article tente d'y répondre.

Article ici

 

--------

 

La Mort de la petite Yué Yué, publié dans Artichaut, revue des arts de l'Université du Québec À Montréal, novembre 2011

J'ai voulu montrer le rôle d'Internet, en tant que moyen de transmission, dans notre expérience du drame, en l'occurrence, la vision dramatique de la mort d'un enfant.

Article ici

 

--------

 

Art génétique, art alchimique, revue de quelques analogies, publié dans Artichaut, revue des arts de l'Université du Québec À Montréal, mars 2011

Texte sur le bioart mettant en évidence des analogies entre la pratique de l'artiste qui utilise les biotechnologies pour faire passer la matière vivante à l'état d’œuvre d'art et l'alchimiste qui fait passer le plomb à l'état de métal précieux.

Article ici